Que penser de l’engagement militant quand on est une TPE/indé/auto-entrepreneur ?

PubliƩ le 31/3/2022




Que penser de l’engagement militant quand on est une TPE/indé/auto-entrepreneur ?



Ouvrir les yeux. Pousser la couette. Poser un pied par terre. Puis l’autre. Appuyer sur le bouton de la machine à café. Profiter un instant du parfum qui flotte doucement dans la cuisine. Se lancer dans une journée de travail. 
Pour beaucoup, ces quelques lignes traduisent les premiers gestes qui se répètent à l’aube de chaque jour. Et ne le cachons pas, il y a une bonne part de routine là-dedans. 
Pour rester motivé sur la durée et sortir du lit chaque matin, l’argent n’est généralement pas l’unique facteur. Sur le long terme, le tintement de quelques pièces n’a pas d’effet sur notre détermination. 
Pour sortir des plumes, c’est du sens qu’il nous faut. Sur la durée, c’est lui qui nous remue les tripes ! 
 

Du sens ? Mais qu’est-ce que ça veut dire au juste ?


Quand on parle des individus et de la motivation dans le monde de la RH, on parle de plus en plus de la “quête de sens”. 
Aujourd’hui, on ne veut plus simplement travailler parce qu’il le faut. Quand on s’engage dans un job, on s’efforce d’y mettre de l’envie et de se rendre utile. La très nette croissance des reconversions professionnelles est là pour en attester. 
Globalement, le sens se manifeste de 2 manières dans le travail :  
  • Primo, ce sens peut être directement lié au métier que vous exercez. Exemple : aider ses patients quand on est médecin, faire vivre des familles quand on crée de l’emploi, trouver un remède à une maladie quand on est chercheur. Peu importe vraiment ! 
 
  • Deuxio, il peut être lié à l’engagement de votre business au profit d’une ou plusieurs causes. Exemple : votre entreprise peut verser une contribution régulière afin de planter des arbres, militer pour une économie plus verte, se battre pour l’accès à l’éducation, etc. 
Le deuxième point pose tout de même une question : dans quelle mesure l’engagement de votre entreprise doit-il être mis en avant ?
 

Dans quelle mesure la culture d’entreprise doit-elle refléter les convictions et l’âme de son dirigeant ?


Si vous êtes vendeur de formation en ligne et papa d’un petit garçon aveugle, votre entreprise peut-elle militer pour l’inclusion du handicap dans le monde du travail ? 
En réalité, la réponse ne tient qu’à vous. Si vous vous sentez à l’aise avec le message, aucune raison ne doit vous empêcher de vous lancer !
Tout comme pour n’importe quel autre engagement, qu’il soit basé sur une cause militante fixe (lutte contre le patriarcat, protection climatique, etc.) ou d’actualité (Ouïghours, Ukraine, etc.) tout est question de justesse et d’équilibre.

À trop sauter sur les causes, votre entreprise pourrait avoir l’air d’un QG de campagne politique ou d’une entité opportuniste qui cherche à surfer sur tout ce qui ressemble à une situation délicate afin d’attirer les regards. 
Bref, militantisme extrême ou appui trop marqué de vos convictions avec votre entreprise risquent de vous faire passer pour un bon gros “washeur” des familles (greenwashing, pinkwashing, etc.) 

 

Comment afficher mon engagement dans ce cas ?


J’aurais tendance à dire que l’engagement ne doit pas être caché, mais qu’il ne doit pas non plus servir d’argument marketing absolu. Il reste, avant tout, une motivation supplémentaire pour faire couler le café dont je parlais dans l’introduction. 
N’oubliez jamais qu’une entreprise est avant tout là pour vendre un produit - ou un service - et faire du profit. Avoir un WHY est merveilleux, mais il ne doit pas vous faire oublier cet objectif initial. 
Afficher l’engagement de votre business peut être fait de nombreuses façons : 
  • Dons ; 
  • Récolte ; 
  • Soutien public ; 
  • Sensibilisation ; 
  • Pétition ; 
  • Mise à disposition de certains produits ou services ; 
  • Etc. 
Dans tous les cas, sélectionner une cause nécessite de bien la connaître. Elle doit réellement et sincèrement toucher le cœur de l’entrepreneur qui la défend. Sélectionner des causes de façon un peu bateau - tout simplement parce que tout le monde le fait - est à mon sens une grosse bêtise. 

<H2> Un engagement de plus en plus affiché </H2>
Si ce type de sujet tombait souvent sur la table des grosses boîtes, il touche aujourd’hui les TPE et les indépendants. L’engagement peut jouer un rôle essentiel dans le personal branding d’un freelance, mais il lui incombe clairement de ne pas faire n’importe quoi ! 
Défendre une cause en particulier est un bon facteur différenciant et cela peut-être utile, mais uniquement si c’est sincère et non superficiel. Le militantisme bidon se sent à des kilomètres et le fake n’offre qu’une seule perspective : faire fuir les clients plus rapidement. À méditer.
Au-delà de cette réserve, on peut se réjouir de constater que l'engagement des entreprises françaises est de plus en plus important depuis 10 ans.
Il reste cependant lié à la situation économique. 
Issus de l’étude de l’Admical (le baromètre du mécénat d'entreprise en France) deux chiffres fort proches nous le rappellent :  
  • Le premier : 86 % des entreprises interrogées ont réalisé des actions de mécénat spécifiques au Covid-19.
 
  • Le second : 87 % des entreprises mécènes interrogées affirment que leur engagement sociétal risque d’être ralenti par la crise économique.
Tout le monde connaît le dicton de la charité bien ordonnée. Dans le contexte de ce billet, je conclurai en disant qu’elle commence par le sens que chacun trouve dans son travail.
 
 
 
 
Partager...
Sur Facebook
Sur Twitter
Sur LinkedIn