Qu'est-ce qu'un revenu passif, et pourquoi avoir un revenu passif ?

Publié le 21/7/2020


Qu'est ce qu'un revenu passif ?


Vous entendez probablement souvent qu'avoir un revenu passif est un bon moyen de développer son activité. Certains ne jurent que par cette notion, mais beaucoup ne savent pas réellement ce qu'est un revenu passif, et mettent en place une stratégie qui ne profite pas réellement de l'intérêt de cette notion

Cette notion de revenu passif a le vent en poupe, à tel point que certains formateurs peu scrupuleux se mettent à vendre des formations pour se créer des revenus passifs à partir de rien, avec des promesses de revenus à 4 chiffres avec un minimum de travail.

Si vous êtes ici, c'est peut-être parque que vous vous posez des questions suite au visionnage de l'une de ces publicités racoleuses...

Faisons le point sur ce qu'est réellement un revenu passif, et les vraies raisons pour lesquels il est important de développer, au moins une partie, de vos revenus sur le modèle du revenu passif (avec par exemple la vente d'ebooks).

 

Quelle est la définition du revenu passif ?

Selon Wikipédia "un revenu passif est une forme de revenu représentant un flux de trésorerie perçu sur une base continue qui demande un minimum ou aucun effort de suivi de la part de son bénéficiaire pour le maintenir".

Pas très clair tout ça... Je dirais même un peu trompeur car sujet à interprétation fallacieuse. Précisons donc la chose !

Un revenu passif est un revenu qui ne dépendra pas directement du temps que vous passez à réaliser une prestation. Il s'oppose au revenu actif qui lui dépend directement du nombre d'heure de travail fourni.

Attention, ce n'est pas parce que votre activité personnelle ne génère pas du revenu lié directement à votre temps de travail que vous êtes dans une activité à revenu passif. Si par exemple vous êtes manager d'une équipe de plombiers, votre temps ne représentera pas directement un chiffre d'affaire pour la société, cependant le temps de travail de vos plombiers sera directement lié au chiffre d'affaire généré lors des prestations. Vous serez donc bien dans un business à revenu actif.

 

Revenu passif versus revenu actif

Comme vu précédemment, le revenu passif s'oppose au revenu actif. Si le revenu passif n'est pas lié directement au nombre d'heures de travail, le revenu actif quant à lui revient à vendre son temps.

Pour résumer, si vous avez un business basé sur du revenu actif, vous pourrez établir une grille indiquant 1 heure de mon temps = x euros gagnés.
Ainsi, vous aurez une limite de revenu puisque vous ne pourrez pas faire plus d'heures qu'une journée n'en contient. Il y a là la notion de prestation facturée en fonction du temps.

L'heure passée, qui aura généré X euro, ne vous rapportera par ailleurs plus un centime une fois qu'elle sera écoulée.

A l'inverse, le revenu passif n'aura pas de corrélation avec le temps que vous avez passé à travaillé. Ou plutôt pas de corrélation directe (nous en reparlerons au paragraphe suivant). Si vous effectuez un travail efficace et que vous créez un business viable basé sur du revenu passif, chaque heure de travail passée pourra potentiellement produire un revenu pendant des mois ou des années.

Il y a un poncif qui dit qu'un revenu passif permet de gagner de l'argent, même en dormant... C'est une manière de dire que le revenu est effectivement décorrélé de votre temps de travail effectif.

Le revenu actif et le revenu passif ne sont pas forcément antinomiques, ils peuvent être complémentaires. D'une part votre business peut-être composé à la fois de revenus passifs et de revenus actifs, et d'autre part votre activité en revenu actif peut tout à fait générer du revenu passif par la suite (par exemple, si vous effectuez du coaching facturé à l'heure, et que vos clients vous achètent derrière d'autres choses basée sur du revenu passif).

 

Créer un revenu passif pour ne plus travailler ?

Tout d'abord, démontons ce doux rêve du revenu passif qui remplira votre compte bancaire pendant que vous sirotez un cocktail au borde de votre piscine. Créer un business qui génère un revenu passif demandera du travail. Vous aurez tout un travail préliminaire, nécessaire pour monter l'activité qui génèrera ce revenu passif.

Et une fois ce business mis en place, vous aurez encore du travail pour l'entretenir et le développer (service après vente, mises à jour, corrections de problème, promotion, marketing, etc.).

Oubliez donc les promesses de ces fameuses publicités dans lesquelles un jeune homme sûr de lui vous raconte comment il gagne des milliers d'euros sans rien faire grâce à la recette magique du revenu passif.

Miser sur des revenus passifs lorsque vous développez votre activité signifie simplement que vous aurez une stratégie différente pour le développement de votre entreprise.

En revanche, généralement un revenu passif vous donnera plus de liberté qu'un revenu actif, car votre chiffre d'affaire du mois ne dépendra pas directement du temps de travail du mois, il en dépendra mais indirectement.
Mais aussi plus de sécurité, car en cas d'accident de la vie (maladie, problème familiale, etc.) ou d'heureux évènement (naissance !) vous empêchant de travailler avec la même intensité, vous pourrez continuer à avoir du revenu si celui-ci est passif.

 

Une gestion différente de son temps

Une des grosses différences entre revenu passif et actif se situe dans la gestion de son temps, qui sera totalement différente. En effet, dans le cas du revenu actif, optimiser et organiser son temps est vital. Car chaque heure non productive sera du revenu en moins. Un temps de trajet ou un retard pourra par exemple être une perte sèche de revenu.

Dans le cas d'une activité basée sur du revenu passif, vous devrez également avoir une gestion de votre temps rigoureuse, mais vous pourrez mettre à profit ce temps de manière beaucoup plus souple. Si nous reprenons l'exemple précédent du retard ou d'un temps de trajet, ce temps pourra sans doute être utilisé pour réfléchir à certaines choses, qui vous permettront par la suite d'augmenter vos revenus passifs.

Dans le cas des revenus passifs, vous ne vendrez pas votre temps, mais vous utiliserez ce temps pour développer ces revenus passifs (stratégie, marketing, développement, promotions diverses, etc.).

Bien entendu, il ne s'agit pas d'une règle toujours valable (tant il y a de types d'activités différentes), mais généralement le revenu passif vous donnera plus de liberté et de souplesse dans l'organisation et la gestion de votre temps.

 

Le revenu passif : des possibilités de développement bien plus étendues

Vous l'avez compris, le revenu actif est décorrélé de votre temps. Cela signifie que vos limites de temps (le début et la fin de journée pour être précis) ne seront pas des limites pour vos revenus.

En développant au moins une partie de vos revenus sur le modèle des revenus passifs, vous vous offrez la possibilité d'un développement sans limite (façon de parler).

De la même manière, la qualité de votre travail aura des conséquences bien plus grandes que si vous exercez une activité basée sur un revenu actif. Pour l'exemple, si vous êtes consultant (payé à l'heure), et que vous faites très bien votre travail, vous allez satisfaire un client : celui qui a bénéficié de la prestation. Il en parlera peut-être autour de lui et vous apportera quelques autres clients, mais cela se limitera à ça.

Si vous êtes dans le contexte d'un revenu passif, et que vous travaillez bien, ce bon travail pourra satisfaire une multitude de clients tout au long de la durée de vie du produit ou du service qui résulte de votre activité.

 

Comment transformer votre activité en revenu passif ?

Il existe une multitude de revenus passifs, et quasiment tous les métiers peuvent de décliner en une composante de revenu passif.

Si vous avez conscience de l'importance d'avoir au moins une partie de votre activité basée sur des revenus passifs, alors vous allez devoir trouver comment utiliser votre savoir-faire, vos compétences et votre expérience pour développer ce nouvel aspect de votre activité.

Un des grands classiques du revenu passif sont les produits digitaux. Ils ont de passifs que leur vente est automatique, vous n'aurez pas de logistique à assurer (Wifeo permet d'ailleurs de créer une boutique de vente de produits numériques).
Vous aurez par exemple la vente d'ebook. Une fois l'ebook créé, il se vendra tout seul (à condition qu'il soit de qualité) et vous pourrez consacrer votre temps à sa promotion et au développement d'autres ebooks.

La création de formation en ligne, par l'intermédiaire de PDF, de vidéos, et autres supports est aussi une manière de décliner votre activité en revenu passif. Les personnes qui achèteront la formation pourront ensuite la suivre sans que cela ne dépende du temps que vous y consacrez.

De manière plus simple, vous avez également l'affiliation qui entre dans la catégorie du revenu passif. Par exemple, si vous êtes professeur de yoga, vous pourriez créer un blog sur le yoga, et dans ce blog parler parfois de produit comme des tapis de Yoga, en mettant un lien d'affiliation vers un site de vente. Ainsi, les internautes qui passeront par votre blog pour les acheter vous permettraient de toucher une commission.

 
Partager...
Sur Facebook
Sur Twitter
Sur LinkedIn




Vous avez un peu de temps devant vous ? Lisez aussi :

Concrétisez votre projet