Créateurs d’entreprise : attention aux arnaques !

Publié le 11/5/2020





Vous venez de créer votre entreprise.

Votre attention est concentrée sur son développement, la recherche de vos premiers clients. Vous recevez différents courriers correspondant à des démarches administratives que vous ne comprenez pas toujours.

C'est précisément le moment que choisissent plusieurs sociétés malveillantes pour se faire passer pour des organismes obligatoires et vous arnaquer.

 

Une arnaque facile, légale et toujours d'actualité


Après immatriculation de votre société auprès du Registre du commerce et des sociétés, les informations la concernant sont rendues publiques dans les journaux d'annonces légales.
Des sociétés peu scrupuleuses, généralement implantées à l'étranger, en profitent pour récupérer vos données.

Elles vous adressent par la suite un courrier dans lequel elles se font passer pour des organismes officiels, en jouant sur les sigles et les termes trompeurs, vous faisant croire que vous devez payer un affichage obligatoire, une inscription à des registres divers, ou alors que vous devez leur régler des frais de publicité. Les montants demandés sont toujours d'environ 200 € : suffisamment bas pour ne pas attirer l'attention.

De plus, ces courriers vont enjoignent de régler très rapidement, en général sous 8 jours, vous menaçant de vos supprimer de leurs registres ou de vous envoyer les huissiers.

Et ça fonctionne : un créateur sur deux se fait avoir et paie le montant demandé. Et s'il s'en rend compte, son délai de rétractation est généralement passé, et il n'a plus aucun recours.

Attention : certains courriers ne vous demanderont pas un règlement immédiat, mais simplement une vérification de vos coordonnées. Il s'agit en réalité d'un contrat d'inscription à un annuaire professionnel, payant bien évidemment, pour lequel vous recevrez la facture plus tard.

 

Liste des coûts obligatoires


Lors de la création d'une entreprise, certains frais seront obligatoires :
  • L'immatriculation au Registre du commerce et des sociétés (RCS) : entre 25 et 40 euros (gratuit pour les micro-entreprises)
     
  • L'immatriculation au Répertoire des métiers : 130 € en moyenne
     
  • L'immatriculation au Registre spécial des agents commerciaux : environ 25€
     
  • Les frais de publication dans un journal d'annonces légales : 200 € en moyenne

Tout autre montant qui vous serait demandé pourrait être une arnaque.

 

A qui s'adresser en cas de courrier douteux ?


Vous avez reçu un courrier étrange, venant d'un organisme qui vous est inconnu, vous réclamant de payer dans les 8 jours sous peine de voir les huissiers arriver dans vos locaux : ne payez pas !

Avant toute chose, il convient de s'assurer que cette somme est bien due.

Assurez-vous de bien lire le courrier reçu, y compris les petites lignes : cela pourrait vous éviter bien des déconvenues. Prenez toujours le temps de bien lire les courriers, surtout quand ceux-ci ne sont pas clairs ou douteux.

Vous pouvez également contacter votre expert-comptable, l'URSSAF ou bien les services fiscaux : répondre à vos questions fait partie de leurs missions. Vous pouvez également consulter l'annuaire des arnaques, bien évidemment non exhaustif, établi par le site infogreffe, en cliquant sur ce lien.


Lors de la création de votre entreprise, vous êtes plus vulnérable, et les risques de vous faire avoir sont bien plus élevés. Ses sociétés malveillantes le savent, et veulent en profiter.

Quoi qu'il en soit, ne les laissez par vous arnaquer.

Lisez bien tous les courriers que vous recevez, ne vous laisser pas berner par un logo ressemblant, et contactez votre expert-comptable, l'Urssaf ou les impôts en cas de doutes.
Partager...
Sur Facebook
Sur Twitter
Sur LinkedIn




Vous avez un peu de temps devant vous ? Lisez aussi :

Concrétisez votre projet