Trouver une idée de formation en ligne en s'inspirant de ce qui se fait aux USA

Publié le 13/4/2021




Trouver une idée de formation en ligne


Si une chose n’est pas nouvelle, c’est bien l’influence qu’ont les USA sur une grande partie du reste du monde.
Depuis plusieurs décennies, un nombre considérable de modes nous viennent d’outre-Atlantique, qu’elles soient musicales, vestimentaires, entrepreneuriales et j’en passe.

La question n’est pas ici de se demander pourquoi les Américains ont visiblement une longueur d’avance, mais davantage de savoir dans quelle mesure ce phénomène pourrait être utile lorsqu’on cherche à créer sa formation en ligne.
 
Comme vous le savez, créer une formation passe par de nombreuses étapes :
structuration,
création,
choix du titre,
détermination du prix,
lancement,
promotion,
etc.

Mais pour rejoindre le dicton préféré de tous les tontons - le fameux « il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs » - vous devez d’abord trouver un sujet de formation à traiter avant d’attaquer tous ces autres paliers.
Et ce travail n’est pas une mince affaire.

L’impression que tout a déjà été fait et qu’il est impossible de se démarquer peut vite devenir pesante. La mission qui consiste à trouver un sujet peut alors rapidement tourner au désespoir.

Ô rage !
Ô désespoir !
Ô vieillesse…
Pardon, je m’égare.
 
Rassurez-vous, il n’est pas pour autant nécessaire de vous morfondre en vous empaquetant comme un burrito dans votre plaid. De temps à autre, prendre un peu de recul et changer son angle de vue peut s’avérer nécessaire.
Et dans ce cas précis, je vous propose de dézoomer un bon coup sur la mappemonde pour aller voir ce que font les champions du monde du barbecue !
 
 

Définir votre arc de compétences avant de vous lancer dans des recherches

Plus sérieusement, avant de vous dire où et comment aller chercher les précieuses inspirations dont vous manquez, il est important de se recentrer sur ce que vous souhaitez apprendre à votre cible. Les compétences que vous voulez transmettre via vos futures formations en ligne doivent être rédigées clairement, à l’avance.  
Si vous ne savez pas ce que vous voulez apprendre, mieux vaut continuer d’y réfléchir plutôt que de lire la suite de cet article.  Vous risquez de copier tout bonnement et simplement une formation américaine et vous n’apporterez pas votre valeur ajoutée. 
 
Voici comment vous pourriez formuler vos idées de sujets de formation :
 
Je veux apprendre aux gens comment ils peuvent gagner confiance en eux grâce au sport ;
Je veux apprendre aux gens à méditer pour les apaiser ;
Je veux apprendre aux gens comment mieux parler anglais ;
Je veux apprendre aux gens comment ils peuvent atteindre leurs objectifs de vie plus facilement en leur donnant une technique de planification révolutionnaire. 
 
Cette liste vous évitera de vous éparpiller. Il serait dommage de la bouder.  Si vous avez un thème trop vague en tête, comme « je vais apprendre aux gens comment générer du revenu passif », vous allez vous perdre, c’est garanti !

Avec une idée de ce type, vous n’exprimez pas clairement une compétence que vous avez et que vous souhaitez transmettre. Vous parlez davantage d’un thème général que vous souhaitez aborder, sans vous exprimer sur la façon de le faire. Autrement dit, soit vous n’avez pas les compétences pour réaliser une formation sur le sujet, soit vous devez être plus précis sur votre intitulé.

Exemple : je vais apprendre aux gens à générer du revenu passif grâce à l’investissement locatif.  

Encore une fois, je crois qu’il est primordial d’avoir une vision claire de ce que vous voulez transmettre. À défaut, vous risquez de créer une mauvaise formation ou de complètement plagier une formation américaine, au lieu de vous en inspirer en y mettant toute votre singularité.

Et rappelons-le ici : ce n’est pas parce que le contenu que vous copiez trouve sa source dans un autre pays que cela devient éthique ou légal. Par la porte ou par la fenêtre, cela reste honteusement du plagiat.

 

Comment trouver ce que vous cherchez

Maintenant que vous savez ce que vous souhaitez apprendre et où se trouve votre valeur ajoutée dans cette histoire, il est l’heure d’aller voguer sur le Web des USA pour voir, dans des proportions raisonnables, comment vous pourriez vous inspirer de ce qui s’y fait.
Peut-être y trouverez-vous un angle d’approche intéressant pour vous démarquer de vos concurrents francophones, qui sait ?
 
Pour ce faire, ne soyons pas dupes : mieux vaut maîtriser la langue de Shakespeare un minimum. Il vous sera effectivement difficile de trouver ce que vous cherchez si vous le faites en français. Si vous rencontrez des difficultés, vous pouvez toujours utiliser le traducteur Deepl pour vous aider ou vous faire accompagner d’un proche à l’aise avec l’anglais.
 
À partir de là, tout se fait comme une recherche traditionnelle. Vous pouvez chercher les plateformes américaines qui vendent des formations (Udemy, Coursera, etc.). Vous pouvez aussi taper directement les mots-clés de votre idée de formation en ligne sur internet ou encore faire des recherches sur YouTube.
 
Généralement, les personnes qui vendent des formations en ligne produisent du contenu, que ce soit vidéo, audio ou écrit. C’est par ce biais qu’ils mettent en avant leurs connaissances et qu’ils glissent un lien vers la page commerciale de leur formation en ligne.  

 

Observer les différents angles d’approche

Vous avez déterminé ce que vous voulez apprendre. Et maintenant, vous voilà sur le Web à la recherche de tuyaux, à écouter des dizaines de vos homologues américains. Mais à quoi bon ?
Puisque vous savez déjà ce que vous voulez apprendre aux autres. Et c’est là toute l’erreur !
 
S’il est d’après moi nécessaire d’avoir les compétences avant de vouloir les enseigner, cela ne signifie pas forcément qu’il n’y a qu’une seule façon de le faire.  Pour s’en convaincre, il suffit de vous souvenir de Monsieur Martin, ce professeur de lycée qui enseignait mieux les maths que son collègue.
Tout cela parce qu’il prenait soin de poser ses problèmes avec des exemples concrets, comme la consommation réelle du scooter d’un élève par rapport à celle communiquée dans la documentation du constructeur. Et c’est précisément cette forme et l’angle que les formateurs américains proposent qui doivent retenir votre attention.
 
Ces idées de départ :
 
Je vais apprendre aux gens comment faire de l’investissement locatif.
Je vais apprendre aux gens à mieux parler anglais.
 
Peuvent devenir :
 
Comprendre toutes les finesses de l’investissement locatif en jouant au Monopoly.
Apprendre l’anglais pendant que vous dormez. 
 
Si l’angle d’attaque est inspirant, vous pouvez également vous concentrer sur la décomposition des modules et sur les outils que nos voisins d’outre-Atlantique utilisent. Vous tomberez peut-être sur une application mobile que personne n’utilise encore chez vous, ou sur des modules conçus autrement, d’une durée plus réduite. Certes, cela s’approche déjà plus de la structuration de votre formation, mais cela n’en reste pas moins intéressant.

 

Adaptez-vous à votre marché

Vos différentes recherches ont dû vous donner un maximum d’idées pour de futures formations. Et c’est une excellente chose ! Mais n’oubliez pas que ce qui fonctionne dans un autre pays ne fonctionnera pas forcément en France. Chaque pays a sa culture et ses mœurs. 
Vous ne devez pas utiliser un angle d’attaque qui vous séduit s’il ne répond pas à la psychologie de votre cible. Aux USA, il est normal qu’une personne qui fasse fortune le montre et encourage les autres à faire comme elle.

En France, c’est moins le cas, même si les pions bougent lentement. Attention donc à respecter la sensibilité de chacun, en important des concepts adéquats ou en les adaptant à votre marché.
 

Il est maintenant temps de vous lancer !

Vous devriez maintenant avoir toutes les clés pour trouver des idées et des concepts qui sortent un peu des clous, sans oublier d’y apporter votre valeur ajoutée. Il ne vous reste plus qu’à créer votre formation via notre outil professionnel pour concrétiser votre projet et sortir du lot !
Partager...
Sur Facebook
Sur Twitter
Sur LinkedIn




Vous avez un peu de temps devant vous ? Lisez aussi :

Concrétisez votre projet